Site Overlay

Comment optimiser vos fiches produits pour générer des ventes ?

optimiser vos fiches produits pour générer des ventes

Les fiches produits optimisées SEO sont essentielles pour le référencement organique et l’acquisition de trafic. Nous souhaitons tous avoir un site e-commerce bien positionné sur les moteurs de recherche. Et pour cela, il est nécessaire d’optimiser vos fiches produits, pour booster vos conversions !

Mais comment bien rédiger des fiches produits ? Dans cet article, je vous donne 14 bonnes pratiques SEO qui vont vous permettre d’optimiser au mieux le contenu de votre fiche produit (texte, visuel, photo du produit, vidéo) pour générer des ventes.

1. Se positionner sur un mot clé et une intention de recherche

Optimisez tout d’abord les fiches produits de votre site e-commerce. En effet, un des moyens les plus efficaces pour améliorer la visibilité du contenu de votre site et le référencement naturel (SEO) est d’optimiser les pages qui référencent vos produits et services. Pour cela, il vous faut identifier celles qui ne sont pas encore optimisées pour le SEO.

Si vous êtes e-commerçant, votre objectif principal est de générer des ventes.

L’importance des mots clés

Ainsi, avant de trouver les produits souhaités, le client lambda, effectue des recherches sur internet. Si vos fiches produits ne sont pas référencées et positionnées sur Google, votre site web ne sera pas visité. Par conséquent, les produits ne seront pas visibles et ne seront pas affichés sur les SERP, les résultats de recherche des moteurs de recherche. Ceci s’explique par le fait que vos produits ne contiennent pas les bons mots clés, correspondant à une intention de recherche. Il s’agit en effet, de l’information recherchée par un utilisateur lorsqu’il tape une requête dans un moteur de recherche.

Dès lors, comment se positionner sur les bons mots clés SEO ? En amont, faites une recherche de mot clé. Pour en savoir plus, je vous invite à lire mon article via l’infographie.

Se baser sur l’intention de recherche

Ensuite, il y a 4 types d’intention de recherche à prendre en compte :

Informationnelle : l’internaute recherche une information sur un sujet précis.

Navigationnelle : le visiteur souhaite accéder à un site ou à une page qu’il a déjà identifié. Il s’agit d’une requête associée à une marque.

Commerciale ou décisionnelle : l’utilisateur s’informe sur un sujet avant un acte d’achat.

Transactionnelle : la recherche transactionnelle exprime une intention de conversion. L’internaute se renseigne sur le prix d’un produit ou d’un service avant d’acheter.

Exemple :

  • « Lampe de bureau » se prête mieux au référencement d’une page catégorie
  • « Quel type de lampe faut-il pour mon bureau ? », est une requête qu’un article de blog y répondra au mieux
  • « Photos lampe de bureau » correspond à la recherche d’images
  • « Lampe de bureau scandinave » est une recherche sur laquelle optimiser une page produit.

S’il y a plusieurs produits dans le catalogue répondant à une requête précise, vous pouvez créer une sous-catégorie dédiée et cibler la page produit sur une requête complémentaire : usage, dimension, etc.

2. Structurer le balisage de la page produit

Vous devez respecter les bases du référencement SEO, à commencer par le balisage de la page produit.

– Un titre h1 avec les mots clés

– Une méta-description contenant les mots clés

– des titres h2, h3, avec les mots clés, suivi chacun d’un paragraphe.

3. Améliorer la vitesse de la page

La vitesse de chargement de la page produit doit être correcte, au mieux être inférieure à 3 secondes. Selon une étude de Google, au-delà de ce temps de chargement, les internautes abandonnent.

La vitesse de chargement des pages est devenu un facteur de classement pour les recherches sur mobile. Selon une étude de Google associé à SOASTA, une société d’analyse de performance :

Plus le nombre d’images par page est réduit, plus le nombre de conversions est élevé. Par exemple, lorsque vous enregistrez un élément graphique au format JPEG plutôt qu’au format PNG, cela va permettre de réduire de plus de moitié la taille du fichier. Pensez également à compresser et à redimensionner les images. Cf. infra : optimiser les images de sa page produit.

Plus le temps de chargement du site est réduit, plus le taux de rebond (pourcentage de visiteurs quittant un site internet après avoir accédé qu’à une seule page) est faible.

Pour tester les performances de votre site, rendez-vous sur PageSpeed Insights de Google.

4. L’adaptation aux mobiles

Pour être indexée (connue de Google et archivée) et positionnée (classement dans les SERPs de Google), votre page produit doit être adaptée aux mobiles car Google favorise le Mobile First. La conception mobile first est de mettre l’utilisateur et le contenu au centre des réflexions dès la création des sites web.

En effet, au deuxième trimestre 2022, environ 59% du trafic mondial en ligne provenaient des appareils mobiles. Cette tendance est constatée depuis début 2020 (source : Statista).

Un outil incontournable pour tester votre page pour mobile : Google Mobile-friendly Test.

5. Optimiser les images de sa page produit

L’optimisation des images passe par :

  • La résolution et le poids de l’image : modifiez la résolution de l’image AVANT de l’importer dans votre back-office. L’image ne doit pas dépasser 72 dpi ou 100 ko.
  • La compression de votre image sans perdre en qualité : choisissez un format d’image adapté au type de visuel avec Compressor.io ou Squoosh.app. Ces deux outils sont entièrement gratuits.
  • Le nom de l’image :

– Renommer l’image avant de l’ajouter sur le site avec les bons mots clés. Sinon Google ne sait pas la lire.

– Éviter les accents et préférez les tirets.

Exemple : À la place de IMG45618.jpg, mettez plutôt lampe-bureau-scandinave.jpg

  • La balise ALT :

– Les attributs ALT des images sont décodés par les moteurs de recherche. La balise ALT ou texte alternatif permet de décrire le contenu d’une image.

– L’attribut ALT peut contenir au maximum 100 caractères.

  • Ne négligez pas l’attrait des images !

Elles doivent être esthétiques et réalistes.

Leur rôle est de donner envie à l’internaute d’acquérir le produit.

6. Rédiger du contenu sur sa page produit

La rédaction de votre fiche produit peut prendre plusieurs formes :

– Une description du produit, son fonctionnement, ses usages.

– Des réponses aux questions que peuvent se poser les internautes par rapport à ce produit : comment l’utiliser, comment l’entretenir, comment le stocker…

7. Avoir des avis clients et des avis produits

Obtenir des avis clients va vous permettre d’améliorer votre référencement SEO, donc votre visibilité. De plus, les avis clients et les avis produits sont bien souvent l’élément final déclencheur de l’achat.

D’après l’étude 2022 de Partoo, 70% des utilisateurs consultent les avis en ligne avant de se rendre dans un établissement. A noter qu’il est important pour le propriétaire de l’établissement de répondre de manière constructive à un avis négatif ; en effet, 45% des internautes lisent toujours les réponses des établissements aux avis négatifs, avant de faire le choix de venir ou non dans un point de vente. 

8. Avoir des éléments de réassurance

Les éléments de réassurance sont d’une grande importance dans le choix de la marque et le passage à l’achat :

– Les informations de contact : téléphone, email, formulaire

– Les mentions légales

– La sécurité et les différents mode de paiement

– Les modes de livraison : lieu, délai, coût

– Les conditions de retour et de remboursement

9. Assurer une bonne expérience utilisateur

L’expérience utilisateur correspond à une logique d’entonnoir inversé. Ainsi, les informations les plus importantes et le bouton “Panier” doivent être en haut de la page. Viennent ensuite, les éléments descriptifs, de détails en dessous, et enfin la réassurance et les informations complémentaires : produits associés, produits similaires…

L'entonnoir inversé pour une bonne expérience utilisateur

10. Avoir un CTA visible (Call to Action)

Avoir un bouton “Ajouter au panier” bien visible sur sa fiche produit donnera de la visibilité à votre bouton de “Call to action” principal :

  • La couleur : une couleur bien visible et qui se distingue du reste de votre site.
  • La taille : une dimension du bouton assez importante pour ressortir davantage que les autres éléments (prix, taille du produit, nombre de produit…)
  • Le picto : idéalement le bouton panier doit comprendre : une icône “Panier” et le terme “AJOUTER” ou “AJOUTER AU PANIER”.
  • L’effet au survol : un effet au survol avec changement de couleur intensifiera la visibilité du bouton.

11. Prévoir une alerte du retour en stock

Si le produit est temporairement indisponible, il faut prévoir une alerte en cas de retour en stock de celui-ci. Il suffit pour le client de renseigner son adresse email dans la fiche descriptive d’un produit et d’être ensuite notifié dès son réapprovisionnement.

Grâce à ces alertes de retour en stock, vous allez pouvoir récupérer les clients perdus.

12. Gérer la redirection d’un produit qui ne sera plus de retour en stock

  • Le produit ne sera plus de retour en stock mais un nouveau produit se rapprochant entre dans votre catalogue. Dans ce cas, et si l’url le permet, conservez l’url de la fiche produit travaillée et remplacer le contenu et le descriptif du produit.
  • Le produit ne sera plus de retour en stock mais aucun produit se rapprochant, n’entre dans votre catalogue. Ici, il faudrait rediriger vers un produit existant similaire.
  • Le produit ne sera plus de retour en stock et ni aucun nouveau produit, ni produit existant, n’est suffisamment similaire. Dans ce cas, il faudrait rediriger l’url du produit vers la catégorie mère.

13. Créer un maillage interne entre vos pages

  • Créer des liens internes entre vos pages
  • Insérer des liens vers vos articles de blog, FAQ.

Il s’agit d’organiser les liens en interne au site internet ou netlinking. C’est le moyen le plus simple en terme d’optimisation SEO.

14. Autres conseils

  • L’ajout de vidéos ou visuels 360° pour davantage donner envie de se procurer le produit.
  • Une wishlist pour conserver et retrouver tous ses produits favoris.
  • Une FAQ pour répondre aux questions que se posent les internautes sur l’utilisation du produit.
  • Pour vos magasins, indiquer la disponibilité du produit en point de vente physique.

Les erreurs à ne pas faire lors de la création d’une fiche produit

  • Faire du copier/coller d’un contenu existant : il est important de proposer un contenu inédit et unique
  • Adopter un discours trop technique
  • Faire un bloc de texte trop chargé peut rapidement dissuader l’internaute de lire la fiche produit
  • Ne pas utiliser les mots-clés : si votre contenu n’est pas optimisé, votre fiche produit sera très mal référencée sur les moteurs de recherche
  • Ne pas relire la fiche avant la publication
  • Mettre des visuels de mauvaise qualité.

Si vous adoptez ces bonnes pratiques SEO pour optimiser vos fiches produits, vos pages produits seront indexées et feront partie des Top 3 des résultats de recherche de Google. Vos ventes décolleront à coup sûr, et ceci grâce au référencement naturel SEO !

Besoin d’un accompagnement pour mettre en place un process d’optimisation de fiches produits pour votre site e-commerce ?


Résumé
Comment optimiser vos fiches produits pour générer des ventes ?
Titre de l'article
Comment optimiser vos fiches produits pour générer des ventes ?
Description
Comment optimiser vos fiches produits ? 14 bonnes pratiques SEO pour améliorer au mieux le contenu (texte, visuel) de vos fiches produits et générer des ventes.
Auteur
Nom de l'éditeur
Kay Conseil
Logo de l'éditeur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *